Compositeur, musicien multi-instrumentiste et chanteur, Michaël Grébil danse sur un fil étroit entre différents univers sonores et poétiques. Il se partage en permanence entre la beauté simple d'une mélodie, la complexité des timbres et la question du geste sonore sur scène.

Très tôt, il s'est tourné vers la musique ancienne. Musique Baroque tout d'abord, puis musique renaissance pour enfin se diriger vers la musique du moyen-âge. Il y trouve une passion pour la mélodie qui le met en lien avec les traditions modales du monde entier. ìl voit aussi le développement de la polyphonie européenne comme une phénomène fascinant. Il chante et s'intéresse particulièrement à la pratique des instruments à cordes frottés et pincées. Luth médiéval, Citole, vièle à archet... Il trouve dans l'art du prélude, de l'improvisation et de l'ornementation de riches enseignements dans les traditions orientales. Et il garde en ligne de mire cette notion du geste musical juste. Il joue depuis plusieurs années avec des ensembles de renommées internationales avec entre autres Alla Francesca (Brigitte Lesne & Pierre Hamon) & Hesperion XXI (Jordi Savall, Montserrat Figueras). Depuis cette année il propose un récital solo ou il donne à entendre ses recherches et ses intuitions sur la pratique instrumentale médiévale et comment elle peut se penser aujourd'hui avec une grande modernité.

Cette modernité, c'est ce qui amène Michaël Grébil sur des terrains plus escarpés. Depuis quelques années, il commence le travail de composition et s'attache à explorer les timbres, les strates et les dynamiques à travers la musique électroacoustique. Il participe à plusieurs projets ou il tente de jongler entre le langage modal, l'électroacoustique, l'énergie rock et l'improvisation libre. Il travaille avec la chanteuse Zahava Seewald et sort en 2005 sur le label Tzadik, un projet autour de la poésie ancienne et contemporaine juive ou il fait entendre tous ces mondes (Zohara-Scorched lips). Son dernier opus est une sorte de Hörspiel autour de la poésie juive qui vient de sortir sur le label belge Sub Rosa (www.frommymothershouse.com).

Ce travail fait echo à son exploration des espaces sonores, de ces silences. L'espace, c'est aussi celui du plateau. Questionner l'espace de la scène, le geste sonore au théâtre, imaginer la musique pour la musique des corps. Tout cela l'amène à travailler avec dramaturges, metteurs en scènes et chorégraphes. Il Rencontre Michel Vinaver ainsi que la metteuse en scène et scénographe Gilone Brun avec qui il travaillera sur la pièce "L'ordinaire" qui fera son entrée au repertoire de la comédie française à Paris en 2009. Il partagera également son travail au théâtre avec Clyde Chabot, Sandrine Anglade. En danse, il travaille notamment avec Opiyo Okach, Helge Letonja et Odile Azagury.

Composer, multi-instrumentalist & singer, Michael Grébil is moving on the edge between several sonic & poetic universes.He is in constant research for the simple beauty of a melody, the complexity of timbres & the right sonic gesture on stage.

Very early, his interest turned to ancient music. Baroque, Renaissance and then medieval music. This is where he discovered his passion for the monody that links him to the modal traditions of the world. He also looks on the evolution of western polyphony as a fascinating process. He sings and has great interest in the research and the practice of plucked & bowed strings instruments. Medieval lute, cittern, medieval fiddle... He draws inspiration from oriental traditions for the art of prelude, improvisation & ornamentation, constantly looking for the right instrumental gesture. He plays since several years with renown international groups like Alla Francesca (Brigitte Lesne & Pierre Hamon) & Hesperion XXI (Jordi Savall, Montserrat Figueras). Recently he developed a solo recital echoing his own researches & his intuitions about the medieval instrumental practice and how this music comes alive in our days.

Other universes are the composition for instruments and the creation of electroacoustic music. Those offer a big freedom to play with timbres, textures & dynamics. He's involved in several projects where he tries to combine modality, electronics, rock & free form. For instance he released in 2005 a record on Tzadik label with the jewish singer Zahava Seewald, a project on old & contemporary jewish poetry where he combines all these musical worlds. His last opus is a Hörspiel with jewish poetry (“From my mother's house”) and has been released on the belgium label SUB ROSA.

This piece of work profits of his long term researches on sonic spaces in theatre & dance. The question of space on stage, sonic gesture in theatre, imagining music for the music of the bodies. These questions run like a red thread through his work with authors, directors & choreographers. He worked with author Michel Vinaver and director Gilone Brun on the staging of “L'Ordinaire” (“High Places”) for the comédie française in Paris in 2009. He collaborates among others with the directors Clyde Chabot & Sandrine Anglade. In the field of dance, he works with choreographers like Opiyo Okach, Helge Letonja and Odile Azagury.